Dans les zones rurales, le cancer se traite par le froid

Par 11 mai 2016
Soin médical en zone rural. Valeriya Anufriyeva / Shutterstock.com

Des étudiants de l’université Johns Hopkins ont développé une technologie pour traiter le cancer du sein dans les zones rurales : un appareil de cryothérapie stérilisable et réutilisable.

Le cancer fait partie des principales causes de mortalité. Plus de 14 millions de nouveaux cas ont été recensés dans le monde en 2012 et ces chiffres devraient augmenter de 70% dans les 20 prochaines années d’après l’Organisation mondiale de la santé. Le cancer du sein en particulier, est l’un des cinq types de cancers les plus mortels. Il concernait plus de 48 000 femmes en France en 2012 selon l’institut national du cancer et plus de 231 000 en 2015 aux Etats-Unis si l’on en croit l’American cancer society.

Détectées à un stade précoce, 9 femmes sur 10 y survivent en France. Dans les zones rurales des pays émergents en revanche, le dépistage est rare et les traitements peu accessibles. Pour faciliter l’accès aux soins à ces populations, des étudiants de l’université Johns Hopkins ont conçu des appareils de cryothérapie stérilisables avec les moyens du bord et réutilisables.

Ce traitement par le froid, qui vise à détruire les cellules cancéreuses, est en principe onéreux et donc souvent inaccessible. Les étudiants en génie bio-médical ont donc développé une technologie moins chère et facile à utiliser. En effet, le froid a un effet anesthésiant qui permet d’éviter d’avoir à désensibiliser ou endormir le patient. De la même manière, puisqu’une petite aiguille suffit, ce n’est pas une chirurgie, et cela ne nécessite pas le respect des mêmes exigences de stérilisation.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas