ZTE défend le concept de smartphone pour tous

Par 09 octobre 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Europe

Le fabricant chinois lance sur le marché européen deux combinés 3G qui embarquent toutes les fonctions habituelles des téléphones intelligents. Mais moitié moins cher. Premier marché visé : l'Europe.

Si pour GfK, les smartphones sont en train de détrôner les PC en termes de consultation du web, il reste un problème : ces combinés sont loin d'être encore accessibles à tous les budgets. ZTE s'est penché sur la question : il lance deux modèles de smartphones 3G "low cost", BlueBelt II et SilverBelt. Et fait étonnant : le fabricant chinois cible le marché européen. La gamme sera en effet tout d'abord proposée au Portugal. ZTE s'est associé pour l'occasion à l'opérateur TMN. "Nous souhaitons être présents sur la plupart des pays d’Europe occidentale d'ici la fin 2010", a affirmé M. He Shiyou, vice président du groupe ZTE lors de la présentation des smartphones à Lisbonne, à laquelle L'Atelier était présent.
Des services à la portée de tous
"Le but est de mettre à la portée de n’importe quel utilisateur des fonctions d’habitude réservées à une catégorie de clients d’affaires". En plus de fonctions GPS, MP3 et bureautique, les smartphones intègrent des applications comme MyPhone Service. Celle-ci permet de stocker toutes les données d’un téléphone sur un serveur en ligne et dans les nuages. Toutes les informations personnelles seront ainsi consultables à partir d’un ordinateur, en cas de perte du mobile. ZTE s'est aussi associé à Microsoft. Résultat : les combinés embarquent le système d’exploitation Windows Mobile 6.5. Mais ils seront aussi en mesure d’accueillir les OS Androïd et Linux.
Au diapason des opérateurs
Côté prix, le fabricant n'hésite pas à avancer que ses appareils seront jusqu'à moitié moins chers que les smartphones traditionnels, soit 199 euros. ZTE souhaite désormais établir des partenariats avec les grands opérateurs du Vieux continent, comme Vodafone, TeamMobile et Bouygues Télécom. "Une grande partie des consommateurs reste focalisée d’abord sur le choix de son forfait et opérateur avant de penser à son futur mobile", explique ainsi He Shiyou. Selon les estimations de la compagnie, les smartphones représenteront 40 % des ventes de mobiles en Europe en 2012, soit deux fois plus qu’en 2010.

Haut de page

1 Commentaire

Il serait peut-etre vraiment temps que cela ce fasse.

Soumis par Hiphones (non vérifié) - le 17 octobre 2009 à 15h35

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas