2005, tsunami : Internet, une nouvelle manière d'agir face au monde

Jean de Chambure

Jean de Chambure

Directeur du Conseil Asia

L'Atelier Asia

En savoir plus sur l'auteur

03 janvier 2005 Laisser un commentaire
Mots-clés : Europe

Signe fort d'une maturité des usages, Internet pèse de plus en plus sur les tous événements planétaires. Qu'ils soient banalement joyeux comme les cadeaux de Noël (plus de 65 milliards de dollars...

Signe fort d'une maturité des usages, Internet pèse de plus en plus sur les tous événements planétaires. Qu'ils soient banalement joyeux comme les cadeaux de Noël (plus de 65 milliards de dollars dépensés sur le Web américain entre le 26 décembre 2003 et le 26 décembre 2004), ou terriblement tragiques, comme le tsunami de l'Océan Indien qui, le lendemain de ces dernières Fêtes, laissait derrière lui plus de 150 000 morts.
A juste titre, les informations en ligne débordent sur cette catastrophe sans précédent. Au-delà des blogues, des analyses, des informations journalistiques, ce que l'on retient, c'est la formidable capacité d'Internet à motiver presque immédiatement la générosité de milliers d'internautes.
En France, les chiffres sont éloquents : 3 millions d'euros récoltés en ligne par le Secours Catholique-Caritas, 2 millions d'euros via le Web pour la Croix Rouge Française (sur un montant global de 3 millions), 1,5 million d'euros en ligne pour Médecins sans Frontières, plus de 100 000 euros par jour pour Médecins du Monde… De beaux scores qui devraient encore progresser : dans le monde, en 2003, une étude de "Network for Good" estimait à 2 milliards de dollars l'ensemble des dons humanitaires collectés par Internet.
Le Web humanitaire est donc bel et bien né, tout autant que le commerce en ligne, le téléchargement de fichiers musicaux ou la banque en ligne.
Internet touche progressivement toutes les facettes de la vie de ceux qui l'utilisent. C'est une fenêtre sur ce monde complexe, chaleureux et terrifiant, qui entoure le surfeur. Une fenêtre ouverte qui lui donne rapidement la possibilité d'agir ou d'exprimer son point de vue. Bien différente de cette "étrange lucarne" qui laisse toujours beaucoup de place à l'engourdissante passivité du téléspectateur.
Il y a donc de quoi se réjouir des quelques 812 millions d'internautes qui peuplent désormais la planète. La spontanéité de leurs envies, et parfois celle de leur générosité, trouvent à portée de clic de quoi se réaliser. D'une manière peut-être parfois trop immédiate, mais incontestablement efficace.
Bonne année à tous
Jean de Chambure
Rédacteur en chef
(Atelier groupe BNP Paribas - 03/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas