Qui arrêtera la multiplication des tentatives d'unification?

Renaud Edouard-Baraud

Renaud Edouard-Baraud

Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia

L'Atelier

En savoir plus sur l'auteur

05 juillet 2007 Laisser un commentaire

Le rapport entre Google, MyPageNumber, Microsoft et Apple? Ce n'est pas la nationalité - MyPageNumber est suisse - ni le chiffre d'affaires - MyPageNumber est hors course. Non, le rapport, c'est la quête de l'unique...

Le rapport entre Google, MyPageNumber, Microsoft et Apple? Ce n'est pas la nationalité - MyPageNumber est suisse -, ni le chiffre d'affaires - MyPageNumber est hors course. Non, le rapport, c'est la quête de l'unique.
 
Google se paye GrandCentral, un service capable de gérer depuis un seul lieu toutes ses communications téléphoniques. MyPageNumber propose d'attribuer un numéro à un site web ou à un courriel. Microsoft, lui, est très actif dans la définition d'un standard d'identification sur le web, avec son "Passport" et plus récemment avec "Windows Live ID". Sans oublier le Québécois Unik qui relie identifiant et coordonnées diverses pour mieux échanger et mettre à jour sa carte de visite virtuelle.
 
Dans les télécoms aussi, l'ère est à l'unicité. Les fournisseurs d'accès Internet et les opérateurs (le Français Orange, l'Américain Verizon...) mettent ainsi en avant leur téléphone bi-mode cellulaire/WiFi. Quant à Apple, il agrège téléphone, baladeur MP3, navigateur web et baladeur vidéo dans son iPhone.
 
Réunir noms, prénoms, courriels sous un même étendard
 
Pourquoi cette frénésie d'unification? Avec Internet, des milliards de pages web, de blogs et des milliards d'adresses web ont été créées. Résultat, il faut sans cesse prouver son identité avec le duo infernal identifiant/mot de passe. Duo qui varie selon la créativité des systèmes de sécurité (@telier_fr ou atelierfr), la disponibilité des identifiants (atelier_bnp_fr_trop_long_mais_seul_qui_reste) et la date de péremption imposée par les services informatiques sourcilleux.
 
Sans oublier les identifiants hors normes liés à des courriels créés pour participer à des jeux, faire des plaisanteries... Quant à la téléphonie mobile, sa pratique demande d'avoir obtenu son diplôme de l'école du cirque.
 
Unifier jeu, annuaire, musique, vidéo et internet
 
Celui-ci se révèle nécessaire pour jongler entre téléphone mobile personnel, Blackberry professionnel et les différents téléphones filaires, que ceux-ci fonctionnent ou non sur IP. Ce sont également des qualités de jongleur qui peuvent être mises à contribution pour passer de son téléphone à son iPod en passant par sa PSP.
 
Heureusement, si les différents acteurs des nouvelles technologies de l'information introduisent de nouveaux problèmes, ils tentent donc d'y apporter des solutions. Seul problème, la "killer app" qui unifiera les systèmes d'unification n'est pas encore née.
 
Renaud Edouard-Baraud
Responsable éditorial de L'Atelier

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas