Bienvenue au MétAtelier !

Renaud Edouard-Baraud

Renaud Edouard-Baraud

Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia

L'Atelier

En savoir plus sur l'auteur

08 décembre 2008 2 commentaires

Plusieurs tendances s'affrontent dans le monde informationnel. La rapidité, l'exclusivité, l'exhaustivité et la sélectivité. L'Atelier a choisi : ce sera la sélectivité.

S'accrocher aux scoops, twitter plus vite que les médias traditionnels, couvrir de plus en plus de sujets sont des pistes que testent nombre de médias. À l'Atelier, nous n'avons pas fait ce choix. Pour des raisons pragmatiques, c'est sûr. Nos ressources sont limitées, et avec elles les domaines de compétences, la rapidité de réaction et le nombre de connexions susceptibles d'apporter des informations exclusives. Mais c'est également un positionnement théorique. Apporter de l'information plus rapidement ne mène à rien si elle ne concerne pas le lecteur.
L'exclusivité ? Du vent
L'exclusivité est éventée en un rien de temps, ou pour être plus précis le temps de faire un copier-coller. Et couvrir trop de sujets ne peut que désorienter les lecteurs qui nous sont fidèles. Malgré tout cela, L'Atelier publie environ 120 articles par mois, sans compter les chroniques, les "en bref" issus de notre fil Twitter, les dossiers thématiques ou les suivis de salon comme celui que vient de publier Galdric sur Adobe Max, les post sur les Parenthèses... Et je ne parle même pas des news publiées par nos bureaux en Asie et en Amérique du Nord.
Important un jour, anecdotique le lendemain
Résultat, nous avons beau sélectionner, on perd quand même le nord et l'on oublie vite l'importance qu'on avait initialement accordée aux informations. Avec l'initiative de Pierre Chapignac, consultant et chroniqueur de L'Atelier, nous pouvons enfin proposer un Méta-Atelier, ou MétAtelier. Car de cette centaine d'articles, il a réussi le tour de force de déceler deux lignes de force dans nos actualités : le jeu vidéo ou la fin de l'école buissonnière et la constitution d'un clone numérique du monde. Mais plus que de les mettre en valeur, Pierre s'efforce surtout d'analyser ces deux tendances fortes. Ne restera plus qu'à faire la méta-analyse annuelle du MétAtelier. Mais il me faut encore convaincre notre chroniqueur.

Haut de page

2 Commentaires

Je remarque surtout la SUPERBE photo de renaud pour cet édito : high tech, tendance, élégante. Absolument parfaite !

Soumis par galdric (non vérifié) - le 11 décembre 2008 à 17h18

Il a l'air bien fatigué quand même un peu non ?Oui, c'est le cas... Mais je me soigne.
Cordialement,
Renaud E-B

Soumis par DUSUIRSE (non vérifié) - le 12 décembre 2008 à 11h06

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas