Le consommateur nomade est surtout un piéton

Renaud Edouard-Baraud

Renaud Edouard-Baraud

Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia

L'Atelier

En savoir plus sur l'auteur

11 février 2008 Laisser un commentaire
Mots-clés : Amérique du Nord

Pas trop tôt! Les constructeurs de mobile et les fournisseurs de services de cartographie viennent de comprendre que, du point de vue des marketeurs, le piéton est une proie bien plus aisée que les conducteurs.

Dans sa voiture, monsieur Tech a connecté son GPS sur son téléphone portable. Rien de plus normal : la géolocalisation et l'Internet Mobile sont deux tendances fortes de 2008. Alors qu'il sillonne les rues parisiennes, une alarme se déclenche sur son mobile. Il s'est en effet abonné à un service de localisation géographique de PC portables à moins de 80 euros, et ladite machine est à moins de 100m de sa position actuelle. Manque de chance (au choix) : il est sur le périphérique et ne peut pas en sortir ; il n'y a plus de places de libre pour se garer ; il est entre deux rendez-vous et ce n'est pas le moment de faire du shopping ; il y a des places de libre mais il n'a pas de quoi payer le stationnement ; la boutique est en vue mais la rue est en sens unique ; la voiture est en autopartage et le conducteur a rationalisé son trajet, etc.
Cibler le consommateur quand il est disponible
C'est clair, les annonceurs n'avaient pas grand intérêt à afficher des informations géolocalisées dans des produits de cartographie routière. Autant dire que, dans ce cas de figure, le choix entre s'allier à des fabricants de systèmes GPS pour véhicules, ou à des fabricants de téléphones mobiles ou assistants personnels dotés de GPS est simple. Heureusement, il y a le Mobile World Congress 2008. Ouvert ce matin, il va donner aux marketeurs les moyens de cibler ceux qui ont potentiellement du temps, ceux pour qui toutes les rues sont ouvertes dans les deux sens, ceux qui peuvent s'arrêter sans risque de PV, même en oubliant leurs cartes de stationnement. Oui, il s'agit bien du piéton. Deux fournisseurs du secteur mobile viennent en effet de lancer la mode pédestre à l'heure où les voitures deviennent machina non grata dans les grandes agglomérations : Nokia et Tele Atlas.
Machina non grata
Tele Atlas va en effet présenter son service pour piétons en avant première au Mobile World Congress. Les données disponibles pour l'instant concernent moins de vingt pays, tous européens. La région Asie Pacifique devrait être cartographiée "piétonairement parlant" dans le courant de l'année. Il ne faut pas s'étonner que Nokia annonce l'ajout d'un composant "Walk" au composant "Drive" : Nokia a construit Map 2.0 à partir des information de Navtek et de TeleAtlas. Pour compléter le dispositif, un des téléphones porteurs de l'application -le Nokia 6210 Navigator- est doté d'une boussole réagissant à une autre inévitable technologie de l'année 2008. J'ai nommé l'accéléromètre ! Si à cela on ajoute une invention des chercheurs de l'université du Michigan, les voitures et leurs chargeurs de batteries intégrés n'ont plus d'avantage... Petit bémol : ces nouvelles pédestres vont réjouir les habitants des citées européennes. Mais il est certain qu'elle vont laisser froid la plupart de ceux des villes américaines.
Renaud Edouard-Baraud
Responsable éditorial de L'Atelier

L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas