Consommateurs Chinois, à vos claviers!

Carine Senft-Gouin

Carine Senft-Gouin

Senior Strategic Planner

Agenda Asia

En savoir plus sur l'auteur

03 mars 2008 Laisser un commentaire
Mots-clés : Asie-Pacifique

La Chine va détrôner les Américains en termes de population connectée au web. Mais surtout elle se constitue une première armée virtuelle de consommateurs prêts à dégainer.

Par Carine Senft-Gouin, Senior Strategic Planner, Agenda Asia
"A l’opposé de la culture occidentale qui invite à l’expression, la culture traditionnelle chinoise invite au contrôle des ses émotions." Ainsi sommes nous, professionnels du marketing expatriés en Chine, abreuvés de conventions, qui selon leurs auteurs nous aideraient à réaliser l’impossible – comprendre le consommateur chinois. Timides, vous avez dit timides ? Cinquante millions de bloggers. Soixante-dix millions d'utilisateurs de BBS (Bulletin Bord Messaging). Cent soixante millions de commentaires postés sur la Toile chaque jour*. Dans un pays où l’expression de soi a été plus freinée qu’encouragée, les Chinois – sous couvert d’anonymat – vivent le web comme une libération. Quels sont les sujets qui alimentent les conversations sur Internet ? Certainement pas la politique. Il semblerait qu’il y ait moins de conscience politique individuelle que de censure.
Pas d'exhibition de vie privée
Exhibition de la vie privée ? Non plus, ici la pudeur prime. Ce dont raffolent les Chinois, ce sont les marques. Motorola, Nike, L’Oréal, Audi… le web participatif  ressemble à s’y méprendre à un hypermarché, rayons High Tech. Mode et beauté. Les Chinois découvrent la consommation de masse, mais pas l’achat spontané. Gucci ? Prada ? Avant d’investir un mois de salaire dans un sac à main, la consommatrice chinoise scrutera pendant plusieurs semaines les blogs et les forums de discussions. En Chine, la consommation est pragmatique. La voix d’un consommateur expérimenté - celle de la sagesse dixit la culture chinoise - prime sur le sourire affiché de Claudia Schiffer. Si bien que le contenu produit par les internautes sur le web chinois (BBS, blog, forum) est passé fin 2007 en tête de liste des médias les plus influents avant décision d’achat**.
Une aubaine pour les agences de marketing interactif
Ce, loin devant la télévision ou l’affichage. Un raz de marée chez les publicitaires ! C'est aussi et surtout une aubaine pour les agences de marketing interactif qui créent à la chaîne des communautés virtuelles autour de marques. A la poubelle également les traditionnels focus group de consommateurs chinois, trop polis pour être honnêtes. Nike, Pepsi, Nokia… Tous investissent massivement dans l’analyse de l’Internet Word of Mouth (IMOW). Les données immédiates fournies en disent beaucoup plus sur les comportements d’achat de cette nouvelle génération, qui voit son pouvoir d’achat doubler en un an. Traquer les commentaires des millions d’internautes chinois est devenu la principale préoccupation des marques internationales. Chacun redoute le rejet d’un consommateur ultra complexe. Dois-je rappeler que c'est ce dernier qui fit sortir en moins de six mois Starbuck de la Cité Interdite, via une mobilisation sans précédent sur le web !
* CNNIC, janvier 2008
** I Research, octobre 2007

Et sur le blog Asie de L'Atelier :

La Chine compte 47 millions de blogueurs (24/01/2008)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas