La convergence se multiplie à Barcelone !

Renaud Edouard-Baraud

Renaud Edouard-Baraud

Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia

L'Atelier

En savoir plus sur l'auteur

04 février 2008 Laisser un commentaire

Le Mobile World Congress, salon centré sur le mobile - matériels, logiciels, pour le grand public, l'entreprise ou les opérateurs - débute dans une semaine : cette année, la convergence y porte enfin ses fruits.

Avant que débute le Mobile World Congress (ex 3GSM World Congress), il est normal de reparler de convergence. Convergence entre mobile et télévision, en tout premier lieu. On ne compte même plus les annonces qui nous parviennent déjà sur la vidéo ou la télévision nomade : Dilithium, weComm... Il est même possible de parler de convergence entre TV Mobile satellite et TV mobile terrestre : DiBcom a en effet profité de la conférence espagnole pour présenter le premier récepteur DVB-SH. Ou encore ON2 Technologies qui promet dans un futur proche de transformer les vidéos 2D en vidéos 3D ! La convergence entre le web et la téléphonie, ensuite.
GPS et 4G
Le fabricant de processeurs ARM estime ainsi que ces nouveaux processeurs amélioreront grandement le traitement du "Rich Media" (graphismes et des vidéos). En tous cas suffisamment pour que le web mobile soit aussi agréable que celui sur PC. Son concurrent NXP préfère lui mettre l'accent sur l’intégration des fonctions GPS et l'Internet mobile haut débit (4G et de HSPA). Il ne faut pas oublier la confluence entre sécurité et mobile. Outre les annonces de cryptage de contenu mobile de Discretix, Oki annonce en effet des outils de reconnaissance du visage ou de l'iris. Et enfin, l'union qui se promet fructueuse entre la publicité et le téléphone.
Ultra-Wi-Fi
Ce, avec Silverback Media, ChangingWorlds ou encore Gigafone, qui veut donner un moyen supplémentaire aux opérateurs de toucher aux revenus de la publicité. Sans oublier MySpace, qui promeut sa stratégie marketing initiée avec MySpace Mobile… Et, en ce début d'année, la convergence n'est pas réservée à la Catalogne. Il n'y a qu'à voir le Français Siderion, une belle spin-off de l'Inria qui réussit à réconcilier informatique et téléphonie. Ou encore l'Américain Time Domain Corporation et son allié AeroScout. En s'unissant, ces deux fournisseurs proposent un système de localisation temps réel extrêmement précis baptisé Ultra-Wi-Fi (mêlant WiFi et Ultra Wideband). Et elle n'est pas non plus cantonnée aux mobiles. Il n'y a qu'à voir les récentes avancées d'un des instituts allemand du Fraunhofer pour réconcilier l'information et son contexte.

Renaud Edouard-Baraud
Responsable éditorial de L'Atelier
L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas