Destination Startup Brésil !

Anne-Sophie Dutat

Anne-Sophie Dutat

Entrepreneuse et co-fondatrice de FancyBox

En savoir plus sur l'auteur

21 juin 2013 Laisser un commentaire

Le 31 mai était la date limite pour postuler à la première session de Startup Brasil, dont le but est de faire du Brésil un pôle international d’innovation et de technologie. L'occasion de faire le point sur l'écosystème startup dans le pays!

 

Les 100 startups sélectionnées lors de cette première session recevront chacune 200 000 reais (soit environ 76 000 euros) du gouvernement brésilien, et un accompagnement pendant 12 mois assuré par un accélérateur qui prendra une participation dans le capital social de la start-up. Le programme est ouvert aux startups brésiliennes, mais aussi aux entreprises internationales avec moins de 3 ans d’activité. Startup Brasil cherche à développer des produits ou des services innovants qui utilisent des outils logiciels et des services informatiques dans le cadre de leur solution. Même si Startup Brasil est inspiré par Startup Chile, il y a quelques différences significatives. Premièrement, en ce qui concerne le processus de candidature : les start-ups doivent postuler via l'un des neuf accélérateurs sélectionnés par Startup Brasil.

Dans la lignée de Start-up Chile

Chaque Startup doit donc premièrement choisir un accélérateur le plus adapté à ses besoins. Une fois les startups sélectionnées (en juin ou juillet), l'accélération commence et les start-ups reçoivent l’aide nécessaire pour exécuter leurs projets de R&D et intègrent la structure de l’incubateur. Startup Brasil a donc décidé d'inviter le secteur privé à faire partie du programme. Le groupe d'accélérateurs participant à Startup Brasil est assez hétérogène, avec quelques noms bien connus tels que Microsoft,  Wayra ou 21212 à Rio, et quelques nouveaux acteurs, comme Aceleratech.  Pour diriger le programme, Startup Brasil a fait appel à une figure du monde entrepreneur en la personne de Felipe Matos. Felipe est à la tête de Start-Up Farm, un des plus grands accélérateurs au Brésil, en termes de nombres d'entreprises soutenues. il est aussi l'un des commissaires de Startup Digest Brésil. Il est difficile de faire un état des lieux de l'écosystème des start-ups brésilien, sachant que cela dépend fondamentalement de la ville dans laquelle la start-up décide de s'installer pour suivre le programme de Startup Brasil (São Paulo, Rio de Janeiro, Recife, Belo Horizonte ou autres selon l'accélérateur choisi).

Ce qu’il faut savoir de l'écosystème brésilien avant de partir

Mais tout le monde s'accorde à penser que le Brésil n'est pas la Silicon Valley, même si São Paulo a été élue par le Startup Genome Report, 13ème Meilleure Ville pour démarrer une Startup battant ainsi Singapour ou Berlin. Le Brésil est un pays cher. Il est difficile d’immatriculer une entreprise, d'embaucher de bons employés, louer un bureau ou  un appartement. Néanmoins, bénéficier de 76 000 euros est une excellente base pour tenter l’aventure, surtout à un stade précoce de démarrage, où les besoins financiers se résument à payer les co-fondateurs et les investissements dans l’entreprise. En revanche, si les besoins financiers sont bien plus importants, il est conseillé de réfléchir 2 fois à la question car cette somme peut être très rapidement dépensée. Mais le Brésil est aussi un pays bouillonnant d’énergie, de nombreuses initiatives constructives et positives sont à souligner : un fort développement de la communauté Startup avec l’arrivée également de nouveaux fonds d’investissement. Même si le Brésil n'est pas le pays le plus simple pour créer et maintenir une entreprise, c'est aujourd'hui l'une plus grandes démocraties du monde, clairement tournée vers l’international. Le marché est gigantesque offrant de grandes possibilités et de nombreux défis.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas