Economie numérique : trois domaines à forte croissance

Jean de Chambure

Jean de Chambure

Directeur du Conseil Asia

L'Atelier Asia

En savoir plus sur l'auteur

28 octobre 2008 1 commentaire

En cette période de grands doutes, l'économie numérique apparaît plus que jamais comme un relais de croissance important, qui suscite l'espoir des politiques, des investisseurs, comme des entrepreneurs. Tant mieux !

Par Jean de Chambure, responsable Nouveaux Médias, pour Banque de détail en France BNP Paribas
Preuve de l'intérêt pour l'économie virtuelle, le plan "France numérique 2012". Celui-ci est plutôt ambitieux et prouve assez bien l'engagement du gouvernement sur le sujet. Laissons toutefois aux "économistes distingués" le soin de commenter ces cent cinquante quatre mesures et concentrons nous simplement sur trois aspects positifs de cette économie. Premier aspect : les réseaux sociaux. C'est passé presque inaperçu, mais le site de réseaux sociaux professionnels LinkedIn a levé 22, 7 millions de dollars. Une levée de fonds modeste, mais qui prouve la croissance durable de l'audience de ce site qui compte désormais plus de trente millions d'internautes. Au-delà de ces succès d'audience, l'avenir des réseaux d'entrepreneurs semble grand ouvert sur Internet.
La sécurité et les services informatiques
Côté grand public, Facebook n'a pas encore mis en œuvre un modèle rentable, mais l'on peut supposer que cette audience sera massivement exploitée par la publicité. De son côté, MySpace serait profitable depuis un an. La souffrance des modèles de grands portails comme Yahoo! devrait par ailleurs profiter à ces nouveaux lieux où l'audience ne cesse de bondir. Deuxième en lice : le secteur de la sécurité et des services informatiques. Ce n'est pas le marché le plus glamour de l'économie numérique, mais le renforcement du commerce en ligne va de paire avec une prise de conscience accrue des entreprises sur la nécessité de mieux sécuriser leurs systèmes, d'assurer une sauvegarde des données efficace sans craindre d'externaliser ses prestations. Une société comme Risc Group tire ainsi habilement parti de la croissance de ce secteur de l'économie en prévoyant d'atteindre 108 millions d'euros d'ici juin 2009, soit 42 % de croissance !
L'Internet nouveau
Dernier volet : l'Internet des objets. L'Atelier en a exploré le potentiel dans son dossier spécial sur le sujet. On peut présumer que la stratégie de la société Violet sur les objets communicants (dont les Ztamps) sera payante. Le Nabaztag a déjà été vendu à plus de 280 000 exemplaires... Mais la nouveauté se crée aussi avec des sites inattendus comme www.wix.com Celui-ci offre aux entreprises la possibilité de créer un site Internet de bonne facture. Une idée révolutionnaire ? Pas vraiment ! Mais celle-ci est particulièrement bien mise en œuvre avec un prix quasiment imbattable (9,9 dollars par site). Selon Wix, l'offre séduirait près de 1500 clients par jour. Un beau dynamisme, par ces temps couverts !

Haut de page

1 Commentaire

Super boulot sur ce dossier et très bon plan pour Violet avec les Ztamps !

Soumis par agence web (non vérifié) - le 05 juillet 2009 à 21h50

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas