Facebook, une boîte à outils pour serious game ?

19 mai 2010 2 commentaires

Voici une idée qui de prime abord peut sembler un peu saugrenue : concevoir son serious game avec Facebook... Mais avec les nombreux outils qui sont apparus sur cette plate-forme ces derniers mois, c'est une possibilité plus que sérieuse aujourd'hui.

Par Olivier Lombart, Directeur Avant vente NetDivision et co-auteur du blog Serious-Game.fr.
Naturellement c’est le système ouvert de Facebook qui offre cette possibilité. Reposant sur des API, la plate-forme permet en effet d’utiliser ses différents modules et de se connecter facilement avec l’ensemble de ses services. Mais l’application qui nous intéresse particulièrement ce sont les social games qui proposent aux "Facebookers" de jouer à des jeux de gestion en ligne. Ces jeux vous les connaissez forcément : FarmVille, Camelot, Yoville, CaféWorld…  car ils font des cartons de fréquentation. La palme revenant à Farmville qui réunit chaque mois plus de 60 millions de joueurs. Aussi faciles à créer qu’à utiliser, ces jeux (presque) sérieux proposent d'évoluer sur des thèmes de la vie réelle avec d’autres joueurs en ligne.
Des fonctions très proches de celles d'un jeu sérieux
On y crée son univers, on développe son projet, on fait face à des événements, on gère son budget… : des fonctions qui rappellent furieusement celles d’un serious game.  Naturellement la plate forme Facebook ne permettra pas de concevoir tous types de jeux sérieux, mais elle permet néanmoins de concevoir des jeux de gestion et de simulation qui font partie des applications-phares du serious game. Apparemment complexes, les développements sur Facebook sont finalement assez simples car il s’agit de briques à assembler qui ne nécessitent pas de compétences spécifiques sur le plan technique. Et cerise sur le gâteau, l’application Facebook Connect permet de récupérer l’ensemble de ses amis et de les inviter tout en utilisant le système de comptes du réseau social.
Pas de 3D ni de vidéo, mais déploiement rapide et budget réduit
Les avantages de recourir à la plate-forme Facebook pour concevoir son serious game sont évidents : déploiement rapide, budget réduit, interface full web et interactivité garantie. En contrepartie, pas de 3D sophistiquée ni de vidéo, mais l’assurance quand même d’un bon jeu robuste et au viral intégré dans les gènes. Et sans oublier une fonctionnalité complémentaire de Facebook qui prend toute son importance quand on veut rendre son serious game visible : la pub en kit ! Le module d’administration de la publicité sur Facebook est tout simplement révolutionnaire car il permet facilement de concevoir sa propre bannière directement en ligne, de sélectionner finement sa cible parmi les millions de membres selon un choix de critères très riche et de suivre sa campagne en temps réel !

Haut de page

2 Commentaires

J'ai rarement lu un article aussi mal renseigné, à la fois sur Facebook et le serious game.
Pas de 3D sur Facebook ? Ha bon ? Pas de vidéo non plus ? Des simples briques à assembler, et un budget réduit ? Certainement pas !
Des fonctions qui rappelle furieusement celles d'un jeu sérieux ? Peut être qu'en fait simplement un jeu quel qu'il soit rappelle furieusement un jeu sérieux non ?
C'est complètement n'importe quoi et l'auteur est visiblement tout sauf un expert du sujet.

Soumis par Arthur (non vérifié) - le 26 mai 2010 à 20h31

Je plussoie le commentaire, on est en pleine science-fiction.

Soumis par Bart (non vérifié) - le 26 mai 2010 à 20h41

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas