Flash, HTML5, 3D sur le web : Adobe prend de l'avance

Galdric Pons

Galdric Pons

Expert RIA/3D/mondes virtuels

L'Atelier

En savoir plus sur l'auteur

06 décembre 2010 Laisser un commentaire
Mots-clés : Amérique du Nord, Europe

Lors de l'Adobe Max, les annonces étaient tournées sur la mobilité des contenus et leur monétisation, et l'évolution de Flash et de Air. L'occasion aussi pour Adobe de démontrer son avance dans le domaine de la 3D et du HTML5.

En écho à la polémique encouragée par Steve Jobs cette année autour du HTML5 et du flash, Adobe y répond très clairement : « Flash ou HTML5, nous laissons le choix aux utilisateurs, et nous faisons les deux depuis des années ! Ils sont complémentaires ». Tous deux font partie d’Internet et ont leur propre utilité. Et l’éditeur le prouve en sortant Edge, un logiciel d’animation pour le HTML5 qui n’existait pas jusqu’alors, en partenariat avec Jquery, et en intégrant les outils de développement dans leurs logiciels d’édition HTML. Pour Adobe, le HTML5 fait parti de l’évolution naturelle du web et le flash se situe en avant-garde des capacités des standards. Et le prouve.

Le Flash player révolutionne la 3D sur le web

Révolution attendue et inespérée : de la vraie 3D sur le web et sur mobile au travers du lecteur Flash, avec accélération matérielle Directx et OpenGL. Prévu pour l’année prochaine, Flash du nom de code « Molehill » sera désormais capable de gérer des jeux et des applications 3D avec une qualité presque similaire aux jeux de dernière génération que ce soit sur mobile, Windows, Mac ou Linux. Issu de longs mois de recherche, ses performances sont égales ou supérieures à ce que réalisent des éditeurs de plugin en trois dimensions sur le web. En avance sur l’initiative du Khronos Group visant à intégrer naturellement la 3D sans aucun plugin, Adobe a travaillé avec tous les groupes déjà spécialisés dans cette technologie très limitée jusqu’alors sous Flash comme Away3D, Alternativa3D ou Flare3D.

Réalité augmentée

En résultent des outils déjà quasiment prêts pour la création de scènes complètes de jeux, certains éditeurs visant très clairement le marché du casual gaming sur les réseaux sociaux. Côté réalité augmentée, Total Immersion, le leader mondial français dans le domaine, travaille déjà sur ces nouvelles capacités et y voit des opportunités dans les domaines du jeux, du marketing et du e-commerce, faisant évoluer énormément la qualité des scénarios, et des dispositifs 3D. Enfin pour rester dans le domaine du jeu, le lecteur flash prendra également en charge tous les périphériques de consoles de jeux : manettes de Xbox, PS2, volant de PC… Héritage technique de cette révolution, Adobe parvient même à impressionner sur les performances de lecture d’une vidéo en HD sous un environnement Mac en ne consommant quasiment aucune ressource.

http://www.youtube.com/watch?v=szaXvTsoeVs&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=hCXxCD_GYTA&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=m053MqzstVg&feature=related

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas