Generation V

Renaud Edouard-Baraud

Renaud Edouard-Baraud

Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia

L'Atelier

En savoir plus sur l'auteur

14 mars 2008 Laisser un commentaire

Imaginez un monde où le texte n'est plus le principal vecteur de communication... Vous pouvez arrêter d'imaginer: cet univers, gouverné par l'image, est déjà là.

La generation X a connu les années 60 et 70. La Y a fleuri à la fin du XXème siècle. Place aujourd'hui à la génération visuelle. Qu'est ce donc que cette "generation V" ? Une cohorte d'internautes qui ne comprend plus le monde par le texte, mais par l'image. Une armée de Digital Native qui effectue ses recherches sur le web via les visuels, les logos, les vignettes, les photos. Les systèmes sont presque au point. Une photo prise avec un dispositif mobile peut mener à un site commercial ou lancera une recherche dans un index type Google, Yahoo ou Exalead.
Photo recherche photo
Une requête tapée fera apparaître dans la fenêtre des résultats un ensemble de vignettes des sites correspondants. Ne manque plus finalement qu'un lien technique, et les images seront à même de nous envoyer des images. Cela a déjà commencé, et nos amis de L'Atelier Asie l'expérimentent déjà : un objet photographié peut ramener dans ses filets numériques toutes les autres photos qui y ressemblent... Ajoutez à cela des techniques de laboratoire pour capter les images vues - ou imaginées - par un humain, et vous obtenez un système où la simple pensée vous fait afficher sur un écran des images du même univers graphique.
Un design web différent
La Generation V, c'est une légion d'yeux qui savent naviguer sur des portails vidéos dont la conception graphique - c'est un plus que trentenaire hypermétrope astigmate qui écrit - semble avoir été donnée à des ophtalmologues pervers. Des yeux pour qui la page d'entrée de 6 milliards d'Autres constitue déjà en soi de l'information. Ce sont aussi des amateurs d'art qui voyagent dans des expositions bâties dans les Halles parisiennes via des "mobile tag" et des univers 3D numériques. Même les robots s'y mettent. Dernier en date, El-E, qui ne réagit qu'à la vue d'un laser et à la reconnaissance faciale.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas