Joost, une lucarne ouverte sur l'avenir de la publicité

12 septembre 2007 Laisser un commentaire

L'avènement des médias numériques fait émerger des modèles publicitaires toujours plus innovants. L'avenir de la publicité se joue dans la complémentarité de l'Internet et de la télévision.

Par Pascal Dasseux, CEO de Media Contacts.

L'avènement des médias numériques fait émerger des modèles publicitaires toujours plus innovants. L'avenir de la publicité se joue dans la complémentarité de l'Internet et de la télévision.
 
 
Pour ceux d'entre vous qui n'auraient pas encore entendu parler de Joost, je résume en une URL : http://www.joost.com/whatsjoost.html. Après cette séance de rattrapage express, revenons donc à notre sujet du jour. Qui n'a jamais rêvé d'une télé où tous les programmes seraient accessibles 24h sur 24h ? D’une télévision où on pourrait donner notre avis en direct sur les programmes ? De quoi donner une toute autre dimension à nos activités télévisuelles. Pourtant, ce que je vois en Joost c'est d'abord et surtout un formidable pont entre la télévision et Internet. Car, au-delà de l'aspect contenu, les modèles publicitaires que nous laisse entrevoir cette télé de demain sont incroyablement innovants. Et je ne parle pas seulement du faible encombrement publicitaire sur la plateforme, qui permet de faire apparaître un annonceur en exclusivité plusieurs fois par programme (avec une efficacité jusqu’à quatre fois supérieure, selon certaines études), ni même des options avancées de ciblage disponibles.
 
Les promesses de l'interactivité
 
L’irruption de l’interactivité dans la publicité audiovisuelle me semble très prometteuse. A ce jour, cette interactivité revêt la forme assez basique d’un « sticker » apparaissant sur l’écran pendant le programme, et sur lequel les internautes peuvent cliquer, ou encore celle de « credentials » publicitaires, grâce auxquels l’internaute peut revenir sur la publicité une fois son programme terminé. Avec, pour couronner le tout, la possibilité de suivre à la trace le consommateur (« tracker »), de son exposition à la publicité jusqu’au site de l’annonceur et même au-delà. Mais ces possibilités d’interactivité n’en sont qu’à leurs prémices. Demain, il sera possible d’interagir directement avec le contenu. Le potentiel publicitaire est immense. Imaginez donc : regardez un match de rugby (profitons-en, c’est la saison...), et, pendant le match, passez donc votre curseur sur les affiches des sponsors : ils auront certainement quelque chose d’intéressant à vous proposer...
 
Internet et télévision, le duo gagnant de la publicité
La voie semble aujourd'hui tracée vers une publicité à la fois audiovisuelle et interactive. Depuis quelque temps déjà, on voit Internet et la télévision se profiler comme LE duo gagnant de la publicité. Au premier semestre 2007, pas moins de 43% des annonceurs présents en télévision ont été également présents sur Internet, en très forte augmentation par rapport à l’année dernière. Entre 20:15 et 20:30, au plus fort du fameux peak time télévisé, pas moins d’un tiers des internautes utilisent leur ordinateur tout en regardant (ou, plutôt, en écoutant) la télévision. C’est donc un fait : chaque jour, les synergies entre les deux grands médias audiovisuels que sont Internet et la télévision se font plus évidentes. Joost ne fait dès lors que nous donner une chance d’entrevoir le jour, probablement inévitable, où ces deux médias complémentaires ne feront plus qu’un.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas