Lecture numérique : le contenu est la clé !

Philippe Torres

Philippe Torres

Directeur adjoint et Directeur du  Conseil

L'Atelier

En savoir plus sur l'auteur

16 mars 2012 1 commentaire
Mots-clés : Europe

La tablette, avenir du livre électronique ou passade ? Le débat, beaucoup entendu, contourne le problème, et montre que ce mode de lecture est encore trop souvent perçu comme un modèle concurrent par les professionnels de la filière.

La lecture sur support électronique suscitait déjà les débats il y a une quinzaine d'années. Cela avait été détecté comme une tendance avec les débuts de l'Internet. Mais elle n'a pas été vraiment suivie car il était difficile de comprendre que les choses allaient se transformer de manière drastique. Il a fallu attendre les chiffres, de pouvoir mesurer le phénomène. C'est depuis quelques années seulement qu’on s’est effectivement rendu compte qu’il y avait un mouvement qui était enclenché, qu’on ne reviendrait plus en arrière. A partir de ce moment là, il a été plus facile d’intéresser les professionnels. Malgré tout, il reste difficile de faire en sorte que ces derniers se lancent de manière volontaire et dans une dynamique de conquête sur ce marché.

Du contenu à l'objet

Parce que, pendant longtemps et encore aujourd'hui pour un certain nombre d’entre eux, la filière numérique était une filière concurrente de la filière traditionnelle. L’enjeu est désormais de trouver les clés pour cesser de se faire la guerre en interne, et pour intégrer une fois pour toute le numérique. Qu'il devienne l'un des modèles d'affaire du livre. Or pour accéder aux livres, qu’ils soient numériques ou pas, il faut un objet. La tablette est le premier vrai succès dans le monde du numérique pour rematérialiser cet objet. En effet, avec le digital, finalement, on a dématérialisé des choses. Et on s'est vite rendu compte que le PC n’était pas le support idéal pour aller lire. Savoir si la lecture électronique se fera sur tablette ou pas n'est donc pas un faux débat, mais ne cerne pas le problème. Le vrai débat, c'est le contenu, qui est la clé.

La tablette montre la voie

Le service et les objets qui donnent accès au service sont un plus, ils sont ce qui va permettre de créer du confort, du plaisir, pour in fine accéder à du contenu. Continuons donc à discuter de la tablette ! Parce que finalement, grâce à ce support, on a commencé à montrer la direction. Les professionnels se sont dit qu'il fallait continuer à creuser cette voie s'ils voulaient recréer un objet qui supporte le livre numérique. Et le public a adhéré. La filière a compris qu'il y avait une voie, qu'elle pouvait construire un modèle économique. Tout ce qui permettra de gérer la transition ne peut être que valorisant pour le secteur !

Haut de page

1 Commentaire

Quid des dangers physiques provoqués par les tablettes???
Mais revenons à la tablette objet. Elle ne remplace pas un livre: non. Elle ne remplace pas un ordinateur: non. Elle est bien plus grande qu'un téléphone: oui. La tablette comme tous ces objets ne va servir qu'à exploiter l'homme, à lui vendre quelque chose, l'enfermer toujours plus dans la consommation. Heureusement, la civilisation, basée sur l'économie et la jouissance arrive à une fin, par manque de transcendance. Ouf. La lecture a t'elle un avenir? L'avenir ne serait-il pas dans le passé, avec des personnes physiques apprenant à ou en distrayant d'autres? Le modèle "à l'occidentale" censé& représenté la "civilisation" s'effondre. Aurons-nous le coeur à lire d'ici quelques mois quand des abrutis déclencheront la 3eme guerre mondiale, essayant de voler un pays souverain l'Iran et cachant aussi leur escroquerie mondiale de la Banque?

Soumis par aliman sale (non vérifié) - le 20 mars 2012 à 22h21

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas