Les opérateurs télécom sont-ils de bons opérateurs de service ?

Guillaume Plouin

Guillaume Plouin

Responsable de l'offre Cloud Computing et Auteur de “Cloud Computing” chez Dunod, 2011

OCTO Technology

En savoir plus sur l'auteur

23 octobre 2008 1 commentaire

Les opérateurs tendent vers une stratégie "d'opérateur intégré", avec à la clé de plus vastes offres de services. Offres qui sortent parfois de leur coeur de métier. On peut s'interroger sur leur pertinence pour les utilisateurs.

Guillaume PLOUIN, directeur du programme innovation chez SQLI
Le concept "d’opérateur intégré" repose sur une offre de télécommunications convergente, qui embarque l’accès à Internet depuis la téléphonie mobile, l’accès résidentiel, celui en entreprise, dans les gares et aéroports, etc. L’opérateur intégré fournit une facture unique à ses abonnés qui peuvent faire abstraction de leur technologie d’accès : de leur point de vue, l’opérateur propose une connectivité ubiquiste. Les opérateurs intégrés devraient bientôt rendre possible le fantasme du "toujours connecté". En plus de leurs services télécom, ces nouveaux opérateurs tendent à proposer des services en ligne. Certaines de ces offres, comme les SMS, le Push to Talk, etc., sont liées aux technologies télécoms. D’autres, comme l’email ou le stockage en ligne, sont des services liés à Internet ; ils entrent en concurrence directe avec les offres SaaS (Software as a Service).
Meilleurs que les SaaS ?
On peut s’interroger sur la pertinence des opérateurs à fournir ces services. Qui utilise réellement la messagerie du type NuméroMobile@operateur.fr fournie par son opérateur ? Qui utilise le portail de ce dernier pour suivre l’actualité plutôt que Netvibes ou iGoogle ? Les opérateurs télécom peuvent difficilement être meilleurs que les spécialistes dans chaque gamme de service. Au vu de ce qui est proposé aujourd’hui, je pense qu’ils devraient conclure des partenariats avec les acteurs SaaS "best of breed", plutôt que d’essayer de les concurrencer.  J’irais même plus loin : à l’heure de la généralisation de l’IP, les opérateurs SaaS de collaboration tentent de concurrencer les opérateurs télécoms sur leurs cœurs de métier : les lignes téléphoniques... Google devrait proposer une telle offre, suite au rachat de Central. Google achète aussi des parts dans des réseaux satellitaires.
L'avenir nous le dira...
Une offre intégrée a malgré tout sa pertinence pour les utilisateurs qui souhaitent disposer d’un environnement cohérent et unifié. Les opérateurs ont trois grands atouts dans leur manche : leur maîtrise des flux réseaux, celle de l’hébergement, et celle de la sécurité. En terme de sécurité, ils peuvent fournir un système d’authentification renforcée et de Single Sign On basé sur la carte SIM du téléphone. Ils ont une vraie légitimité sur l’identification utilisateur. De plus, ils savent gérer des datacenters, et ces plateformes sont le nerf de la guerre des SaaS. Il leur reste donc à développer des services aussi pertinents que ceux des opérateurs SaaS. La guerre entre opérateurs télécom et opérateurs SaaS ne fait que commencer...
Blog : www.tendances.it

Haut de page

1 Commentaire

Le don d'ubiquité, c'est un peu ce que propose la société HUBIQUITY non ?

http://www.hubiquity.fr

Nous sommes bien dans une logique SaaS où toute la complexité est maîtrisée à travers une simple page Web. Point crucial : il s'agit d'une offre à destination des professionnels et petites entreprises françaises, jusqu'ici parent pauvre de la démocratisation numérique réservée au grands comptes.

Soumis par Lab (non vérifié) - le 28 octobre 2008 à 16h38

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas