Le réseau omniprésent sera bientôt une réalité

Renaud Edouard-Baraud

Renaud Edouard-Baraud

Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia

L'Atelier

En savoir plus sur l'auteur

15 octobre 2007 Laisser un commentaire
Mots-clés : Europe

La combinaison des technologies et services offerts par le câble, la téléphonie filaire et mobile, le sans-fil et le satellite pourrait rapidement aboutir à une couverture réseau fiable et totale.

La sphère high tech est encombrée de débats inutiles. Ou tout du moins "court-termistes". Un des plus emblématiques : faut-il s'équiper en Blue Ray ou en HD-DVD ? Dans ce cas précis, j'hésite à répondre : "ni l'un, ni l'autre" ou "aucune importance". Interrogé durant L'Atelier Numérique sur BFM, le patron France de Sony le reconnaissait. La querelle entre les deux systèmes de stockage des données sur support physique ne tiendra que le temps d'avoir des réseaux haut débit rapides, et des systèmes de stockage sur site ou distants performants. Sans oublier évidemment, des utilisateurs prêts à utiliser les systèmes à disposition. Autre querelle qui finira par faire sourire ? Celle entre les tenants des applications bureautiques disponibles sur Internet (Saas) et les tenants des mêmes applications hébergées cette fois sur le poste de travail.
 
Une couverture totale via des technologies redondantes
 
Laurent Delaporte, directeur général adjoint de Microsoft France expliquait, dans une édition antérieure de L'Atelier Numérique qu'une suite bureautique uniquement en ligne ne peut pas percer du fait de l'absence de réseau ou de sa mauvaise qualité. Pour l'instant, oui. Mais le réseau omniprésent est presque à portée de main. Ce, grâce à la redondance de technologies concurrentes. La course au câblage des grandes villes est en court, au grand désespoir des syndics d'immeuble. Quant aux réseaux optiques pour la recherche, ils sont fin prêts. Si cela ne suffisait pas, les équipementiers préparent l'installation de réseaux 3G HSPDA dans les entreprises et chez les particuliers.
 
CPL, 3G, 4G, MIMO
 
Toujours et encore du côté des mobiles, les laboratoires de R&D peaufinent la 4G. L'optimisation des techniques et produits existants devrait également accélérer la naissance du réseau ubiquiste. Le Wimax - en combinant beamforming et MIMO - devrait devenir plus rapide, aussi bien pour les utilisateurs mobiles que pour les abonnés "stationnaires". Quant au courant porteur en ligne, il devrait gagner rapidement l'ensemble des produits high tech grand public. Je peux également citer les performances accrues de la transmission de données satellitaire en mer. Et si après cela il existe encore des sceptiques, ils devraient être conquis par les recherches sur les réseaux sous-marins voire aqueux.
 
Renaud Edouard-Baraud
Responsable éditorial de L'Atelier
 
L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas