Une perception émotive de l'expérience urbaine

Sophie Maurice

Sophie Maurice

Chargée de communication

Entité Image Corporate et Evènements de BNP Paribas.

En savoir plus sur l'auteur

28 mai 2008 Laisser un commentaire
Mots-clés : Europe

Christian Nold retranscrit le parcours émotionnel d'un parcours pédestre avec des capteurs et des récepteurs GPS et Google Map.

Par Sophie Maurice, chargée de communication au sein de l'entité Image Corporate et Evénements de BNP Paribas.
La saison des festivals est lancée. Je ne vous parle pas de Cannes et de ses paillettes mais des festivals dédiés à la création numérique*. Pour vous mettre l’eau à la bouche, je vais simplement faire un focus sur une installation numérique présentée à Ars Longa dans le cadre du festival Mal au Pixel. En l'occurrence East Paris Emotion Map de Christian Nold. Pour la référence, ce projet peut être envisagé comme une mise en application du "Guide psychogéographique de Paris" de Guy Debord, où la ville est présentée comme "un décor mis au service d’une intensité passionnelle", ce qui colle au thème de l’espace public choisi pour la troisième édition du festival.
Détecteur de mensonge ?
Après avoir équipé dix-huit personnes d’un capteur - style détecteur de mensonges - et d’un GPS, l’artiste les envoie se balader dans le 11ème arrondissement pendant une heure. Le capteur fixé au doigt saisit l’augmentation de la sudation qui est causée par une anxiété, une émotion, une peur ou une colère. Cet excès de sueur rend la peau plus conductrice au courant électrique. Parallèlement, le GPS enregistre la position des participants toutes les quatre secondes. Les informations collectées sont stockées dans une carte mémoire de 256k qui peut contenir quarante huit heures de données. Une fois la balade terminée, l’artiste retranscrit le parcours émotionnel des participants grâce à trois logiciels. Le premier compile sur un seul plan les données de tous les participants en analysant les différents trajets. Puis, après avoir converti les données du GPS, Christian Nold utilise Google Earth pour son rendu graphique en 3D.
La carte de l'émotion en 3D
Le dernier logiciel utilisé conçu par Tom Carden (en open source) permet de visualiser le "Bio Mapping Walk". Une fois cette phase de compilation des données effectuée, les participants commentent et annotent leurs trajets. Au début gros stress pour tout le monde, puis après une rencontre avec des amis, des souvenirs, des lieux chargés d’histoire, la traversée d’un carrefour, une envie d’aller aux toilettes pressante, une manifestation, la peur d’arriver en retard sont autant d’événements qui ponctuent le chemin de pics d’émotion. Le résultat est une carte subjective du quartier réalisée avec des données scientifiques précises. Ainsi on prend conscience, on se réapproprie la relation physique et affective que l’on entretient avec notre environnement. Les déambulations apparaissent comme des relevés d’ambiances avec une forte interaction entre le milieu géographique et l’affect des personnes.
* Web Flash Festival, Cube Festival, Seconde Nature, Bain Numérique...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas