Vers une disparition des frontières traditionnelles de l'entreprise

Pierre Bosche

Pierre Bosche

Directeur mondial du Conseil en technologies d'Accenture pour le secteur de la finance

Accenture

En savoir plus sur l'auteur

30 avril 2009 3 commentaires
Mots-clés : Europe

L'entreprise va entrer dans une ère nouvelle de flexibilité et d'interactions accrues avec l'extérieur. Son périmètre traditionnel va s'en trouver bouleversé. Cette transformation s'appuiera sur quatre évolutions technologiques majeures.

Par Pierre Bosche, Directeur Général de l’activité Conseil technologique et intégration de systèmes d’Accenture France Benelux
La première évolution technologique, à mon sens, concerne Internet. Le web va devenir le centre d’infrastructure informatique de l’entreprise (cloud computing). Celle-ci pourra ne disposer que des nouvelles applications dont elle a besoin, qui seront facturées à l’usage. Il sera possible de coordonner ses systèmes d’information et processus de décision avec ceux de ses partenaires commerciaux. L’expansion vers les marchés émergents n’impliquera plus de longue mise en œuvre de systèmes d’information, ni de frais fixes élevés et permettra d’intégrer plus facilement des entreprises locales. Deuxième évolution : les 4 C – communication, collaboration, communautés et contenu – convergeront pour redéfinir notre façon de travailler. Les technologies de collaboration conduiront les entreprises à repenser la gestion de leurs effectifs et leurs procédures de travail. 
Ascension des terminaux mobiles
Ces solutions optimisent le déploiement d’experts sur des projets multiples, le recrutement et le pilotage de la R&D. En troisième évolution, il me semble que les terminaux mobiles vont commencer à remplacer les PC en tant que canaux de communication électronique. Près de 4 milliards de personnes sur la planète en sont aujourd’hui équipées, dont 75 % dans les marchés émergents. Pour gérer la relation avec le consommateur, ces terminaux, utilisant la connectivité Wi-Fi ou le GPS, deviennent une nécessité. Dans les pays développés, ils sont une extension des PC pour le commerce électronique et l’assistance clientèle. Dans les pays émergents, ils sont souvent le seul canal de communication électronique. Enfin, l'extraction intelligente des données arrive à maturité et va aider à la prise de décision. Les entreprises tireront profit de la combinaison des tendances et innovations suivantes : l’augmentation de la quantité d’informations publiques sur le web.
Une entreprise "ouverte" et performante
La possibilité d’accéder à de multiples sources de données en temps réel ; l’utilisation croissante de systèmes d’analyse automatique des données. Le véritable avantage résidera dans la manière dont ces données seront utilisées pour prendre des décisions. Les entreprises qui intégreront ces évolutions seront caractérisées par une main-d’œuvre disposant d’une gamme étendue de compétences, une gestion opérationnelle en évolution constante, et une capacité d’innovation pour s’enrichir de toutes les contributions extérieures. Autant de qualifications qui feront entrer à mon avis l’entreprise dans un monde où idées, processus, innovations, services et effectifs seront "ouverts". Il s’agit d’une véritable rupture technologique qui représente de formidables opportunités - en termes de flexibilité et d’interactivité vis-à-vis de l’extérieur - mais aussi des risques de perte de contrôle de l’activité, des données et des systèmes de l’entreprise. Tout l’enjeu sera donc de savoir saisir ces opportunités et de les maîtriser.

Haut de page

3 Commentaires

Je trouve vos hypothèses intéressantes. Mais j'ai une intuition inverse. Ce n'est qu'une intuition, mais il me semble au contraire que ces 4 milliars de mobiles ne sont pas un modèle, mais une première étape technologique, par manque de moyens financiers, vers plus de p.c. c'est-à-dire de confort, de tranquilité, bien qu'ils coûtent plus chers. Et que l'appréhension de l'insécurité engendrée par une trop grande ouverture, engendrera plutôt plus d'autonomie défensive, pour se développer localement sans être dévoré par plus gros que soi, plus de protection pour développer une vraie originalité, des échanges maîtrisés, pouvant être refusés.

Soumis par Dubroca (non vérifié) - le 01 mai 2009 à 11h31

Merci pour cet article intéressant. Cette vision me semble cependant ne pas tenir compte d'un frein important à l'utilisation d'applications louées. Pour l'instant, les données gérées au travers de telles applications sont hébergées sur des supports hors de l'entreprise. Se pose alors le problème de la confidentialités et de la manipulation de ses données par des tiers. Ainsi, les outils quels que google docs ne sont utilisés pour l'instant que pour des usages marginaux au niveau professionnel.

Soumis par Eric Chataigné (non vérifié) - le 22 mai 2009 à 18h09

je suis au Nord du burkina faso, et c'est par l'intermédiaire d'un ami que j'ai découvert le produit Tagpay.

Chez nous cet outil n'est pas connu et j'aimerais avoir plus de lumière sur la qualité, ses performances et les conditions de consommation. Amicales salutations.

Soumis par Ouédraogo (non vérifié) - le 30 juillet 2009 à 18h20

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas