Les dossiers de l'Atelier

Dossier spécial "bilan 2005" (1/3) : Les entreprises qui ont marqué l'année

Première partie du dossier spécial "bilan 2005"...

Les entreprises qui ont marqué l'année - Microsoft à un tournant de son existence ?
A tout point de vue, 2006 s'annonce comme une année charnière pour Microsoft : l'année où l'éditeur tentera de confirmer sa suprématie dans le domaine du logiciel grâce à quelques nouveautés de...
Les entreprises qui ont marqué l'année - France Télécom : une entreprise qui devient comme les autres
L'histoire a fait bénéficier France Télécom d'un avantage compétitif incomparable : la confiance des Français. Et, si cette année a été charnière pour l'opérateur, c'est bien que cet avantage...
Les entreprises qui ont marqué l'année - Google, l'Héphaïstos d'Internet
Si 2004 était considérée par certains comme l'année Google, que dire de 2005 ? Toujours leader sur le domaine de la recherche en ligne, la firme de Mountain View a su profiter de sa stratégie...
Les entreprises qui ont marqué l'année - Ebay/Skype ou le grand pari de la croissance externe.
Aujourd'hui, eBay est une légende Internet, tout s'y vend : un internaute y a même mis aux enchères son droit de vote. Cependant, alors qu'il reste le site de commerce en ligne qui a enregistré...

> Dossier spécial "bilan 2005" (1/3) : Les entreprises qui ont marqué l'année
> Dossier spécial "bilan 2005" (2/3) : Les pays qui ont marqué l'année
> Dossier spécial "bilan 2005" (3/3) : usages, faits marquants et grandes tendances

Les entreprises qui ont marqué l'année - Microsoft à un tournant de son existence ?

Par 21 décembre 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

A tout point de vue, 2006 s'annonce comme une année charnière pour Microsoft : l'année où l'éditeur tentera de confirmer sa suprématie dans le domaine du logiciel grâce à quelques nouveautés de...

Microsoft à un tournant de son existence ?

A tout point de vue, 2006 s'annonce comme une année charnière pour Microsoft : l'année où l'éditeur tentera de confirmer sa suprématie dans le domaine du logiciel grâce à quelques nouveautés de poids (Windows Vista, Office 12) tout en renforçant de plus en plus sa stratégie Internet, entre autres pour damer le pion à Google.

2005 fut pour Microsoft une année chargée en déboires judiciaires et autres dispendieux règlements de litiges, ce qui ne l'empêche pas d'aborder 2006 avec un chiffre d'affaires en constante progression - s'établissant à près de 50 milliards de dollars - et une organisation interne repensée pour plus d'efficacité . Cette année vit donc la mise en place de trois grandes stratégies en matière d'Internet, de divertissement numérique et de logiciels.

1) Internet : changement radical de stratégie

Cette année aura été celle de l'offensive de Microsoft en matière de services Web et 2006 sera peut-être celle de sa consécration. En lançant Live.com , son portail personnalisable, auquel devraient rapidement se joindre Windows Live Mail, successeur de Hotmail et Windows Live Messenger, successeur de MSN Messenger et peut-être une version live d'Office, Microsoft témoigne en cette fin d'année 2005 d'un intérêt tout neuf pour l'hébergement d'applications Web.

Une stratégie confirmée par un certain nombre d'autres lancements : Fremont , concurrent non dissimulé de Google Base, ou Windows Live Local qui n'est pas sans rappeler Google Earth...

A cela s'ajoutent les récentes tractations avec Time Warner dans le but d'imposer le moteur de recherche et le programme publicitaire de MSN sur le portail d'AOL, ou l'annonce récente de l'arrivée de la téléphonie sur IP au sein de Messenger .

2) Le divertissement numérique à l'honneur

Comme Bill Gates l'avait annoncé lors de ses voeux de début d'année , l'année 2005 de Microsoft a été placée sous le signe des loisirs numériques : TV et consoles de jeux à l'honneur. Une orientation confirmée lors de son récent passage à Paris .

TV : la révolution du multimédia domestique se fera-t-elle vraiment par le biais du petit écran ? Microsoft semble décider à tout faire pour que la prédiction de son président se réalise. L'éditeur a ainsi multiplié les partenariats et les accords avec des fabricants de matériels ou des opérateurs de télécommunications dans le but d'imposer sa solution Microsoft TV dans un maximum des bouquets multimédia qu'on trouve outre Atlantique.

Cette stratégie passe aussi par l'accent mis sur Windows Media Center Edition, la version multimédia de Windows destinée aux téléviseurs. En stratège œcuménique , Microsoft s'efforce d'être présent à la fois en amont et en aval du petit écran.

Xbox 360 : le premier essai de l'éditeur en matière de console de salon s'était soldé par un relatif échec puisque la Xbox première du nom n'avait pas réussi à s'imposer face à la Playstation 2 de Sony (22 millions d'exemplaires vendus dans le monde pour la première contre plus de 100 millions pour la seconde). Avec six mois d'avance sur la concurrence, des performances hors du commun et un line up de jeux attractifs, la donne pourrait être différente en ce qui concerne la Xbox 360.

Plus qu'une simple console ? Microsoft a la ferme intention de faire de sa Xbox 360 la plateforme vers laquelle convergera l'ensemble des loisirs numériques .

3) Logiciel : Microsoft fourbit ses armes

2005 n'a pas vu de nouveauté essentielle sortir des locaux de Redmond, à part peut-être la version 2005 de SQL Server qui ne prendra de toute façon son essor que d'ici quelques mois. Pour 2006 en revanche sont attendus les deux principaux fers de lance de l'éditeur en matière de logiciel. Sur les principaux pans de son activité logicielle à l'exception des systèmes d'exploitation grand public, Microsoft souffre de la concurrence de plus en plus féroce des solutions Open Source (Linux dans le monde des serveurs, OpenOffice.org pour la bureautique, etc.).

Vista : cinq ans après la sortie de Windows XP, Microsoft a bien l'intention de ne pas réitérer certaines erreurs. Vista devrait donc être fiable, stable et sûr sans qu'il soit nécessaire de lui appliquer correctif sur correctif. Si ces annonces font sourire les détracteurs de la firme, il semble que Microsoft ait apporté un soin tout particulier à la sécurité.

Ergonomie du poste de travail repensée, thèmes graphiques séduisant tirant parti des cartes graphiques récentes ou nouvelle mouture d'Internet Explorer sont au programme de cette nouvelle version de Windows, prévue pour la fin 2006.

Office 12 : là encore, une mise à jour fort attendue depuis la précédente mouture, Office 2003. Toujours articulée autour des applications vedette de l'éditeur, Office 12 devrait intégrer nativement le support du PDF et célébrer l'intérêt récent de Microsoft pour les standards, puisque l'éditeur essaie d'imposer via ratification à la norme ISO son nouveau format de document, Open XML. Un atout suffisant pour contrer la montée en puissance des suites bureautiques concurrentes - comme OpenOffice.org 2.0 - et du format libre Open Document ?

Microsoft témoigne clairement d'une triple stratégie grand public : rester leader dans le domaine du poste de travail informatique, tout en prenant part à l'ensemble des évolutions liées à l'épanouissement des loisirs numériques et à l'engouement de plus en plus important que suscitent les services en ligne.

Points forts :

une organisation repensée pour plus d'efficacité et une force financière toujours inégalée, associée à un modèle économique rentable

des moyens financiers clairement alloués à la contre-attaque Google et à la victoire sur la concurrence

Points faibles :

Internet : la montée en puissance de géants concurrents : Google ou Yahoo!

Logiciel : l'impact de plus en plus grand des solutions Open Source et la menace d'Apple qui avec les Mac équipés de processeurs Intel, pourrait convertir un certain nombre d'utilisateurs de PC à sa cause...

(Atelier groupe BNP Paribas - 21/12/05)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas