Les dossiers de l'Atelier

Au fil des articles de L'Atelier : octobre 2008

De la centaine d'actualités dénichées par la rédaction, deux points émergent : l'impact des technologies issues du monde ludique sur la formation et la création d'un double de notre univers.

Pierre Chapignac, consultant associé chez Rivière Consulting, suit chaque jour l'ensemble des articles publiés par l'équipe rédactionnelle de L'Atelier. Tous les mois, notre chroniqueur revient sur les grandes tendances que ces écrits sous-tendent - parfois à leur insu - et les analyses. Enfin, il extrait de toutes ces informations une idée qui aurait mérité un éclairage plus massif.

Pour octobre, Pierre a détecté deux tendances de fond : le bouleversement de l'éducation et la formation par le jeu, et la constitution d'un clone numérique de notre monde. L'idée du mois ? Le laboratoire d'intégration.

L'Atelier BNP Paribas

L'idée d'octobre : le laboratoire d'intégration

Par 05 décembre 2008
Mots-clés : Smart city

Ce type de laboratoire regroupe un vivier de professionnels qui s'interrogent sur les usages émergents pour créer de nouveaux produits. Le modèle de l'innovation contemporaine ?

Dans un article paru le 7 octobre, Monsieur Thierry Semionoff-Bru, PDG d'@ctis-Ingénierie nous parle du CIU-S(Centre Innovation et d'Usages Santé). J’en retiens trois caractéristiques. Il regroupe tous les acteurs d’une activité (ici la santé), des institutionnels aux fabricants en passant par les chercheurs et les financiers. Il part des usages émergents pour produire une solution à partir des différentes technologies mobilisables. Il conduit la démarche jusqu’à sa dimension opérationnelle en traitant de la commercialisation.
Intermédiation usages/Technologies
N’est-ce pas là le modèle de l’innovation contemporaine qui se fonderait sur trois règles : réunir tous les acteurs, partir des usages émergents pour remonter à la technologie, pousser la démarche jusqu’à question de l’accès au marché ? Ce modèle repose sur le pivot que constitue le laboratoire d’intégration qui n’est pas consacré aux technologiques ni aux sciences "molles". Il est centré sur une intermédiation à très haute valeur ajoutée entre les usages et les technologies.
Une démarche proche du crowdsourcing
Cette démarche est à rapprocher du crowdsourcing c'est-à-dire l’utilisation de la créativité, de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre d'internautes. Basé sur le principe que les pratiques d’une multitude d’acteurs sont la source d’une créativité incomparable. Dans les deux cas, la dynamique de la production de la connaissance est basée sur le pilotage par l’aval. Le pilotage par l’aval n’est-il pas le chaînon manquant dans nos processus d’innovation ? Le modèle du laboratoire d’intégration combiné au crowdsourcing ne doivent-ils pas devenir la référence en matière d’innovation ?

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas