Les dossiers de l'Atelier

L'espace de travail ne se limite plus aux frontières de l'entreprise

Le phénomène du "BYOD*" a accéléré l'acceptation par les compagnies que leurs salariés pouvaient être tout aussi efficaces s'ils travaillaient dans des lieux et à des horaires plus flexibles. Une souplesse qui requiert néanmoins des cadres.

Homme pianotant sur son smartphone

Multiplication des appareils électroniques permettant de réaliser de nombreuses tâches... Engouement des salariés pour ces outils, utilisés au travail, et pour le travail, quel que soit l'endroit... Augmentation de la demande de mobilité et de flexibilité... Autant de tendances qui font que les entreprises commencent à envisager le fait que l'espace de travail ne doit et ne peut plus être réduit à un espace et à un lieu uniques. Selon Citrix, en France, ce sont ainsi plus de neuf grandes entreprises sur dix qui devraient mettre au point des environnements de travail flexibles d'ici 2013. Cela, soit en autorisant l'usage des appareils mobiles personnels ou professionnels, voire en proposant des applications dédiées. Soit en s'interrogeant sur les modifications structurelles que ces nouvelles frontières annoncent. Plus de mobilité pourrait ainsi impliquer la création de nouveaux postes, comme celui d'un directeur de la mobilité.

Repenser ses métiers

Cela oblige aussi certains métiers, comme celui de l'informatique, à repenser son fonctionnement et son rapport à l'information. Voilà en tout cas ce que soulignaient récemment deux études publiées par Forrester Research. Fait intéressant : il serait réducteur de penser que cette demande de travail et d'efficacité en mobilité ne touche que certaines professions comme les cadres ou certains secteurs. Dans l'immobilier par exemple,  Cushman & Wakefield a lancé CW Mobile, une application permettant à un agent de travailler avec son client sur les lieux mêmes de la propriété qui l'intéresse. Le module permet de se renseigner sur l'environnement à proximité et sur le bâtiment. Autre secteur impacté : celui de la construction. Une étude réalisée par Channel Marketing Group et Allen Ray Associates rappelait récemment que les professionnels du secteur sont de plus en plus nombreux à utiliser ordinateur, smartphones et tablettes pour accéder depuis un chantier à des informations décisionnelles.

Des étapes à franchir

Le but de ces compagnies n'est pas philanthropique : décloisonner signifie aussi la possibilité de réduire les dépenses informatiques et améliorer la productivité et l'engagement. Cependant, avant de pouvoir parler d'un espace de travail complètement flexible, de nombreuses étapes restent à franchir. Notamment au niveau sécuritaire : cet éparpillement de l'information suscite de nombreuses inquiétudes et ralentit l'implémentation de projets de travail en mobilité. Dans des pays comme la France, c'est aussi toute une culture d'entreprise qu'il faudra faire évoluer. En effet, selon une autre étude de Citrix, beaucoup d'entreprises restent attachées à la présence physique de leurs salariés. Salariés qui sont enfin souvent peu au courant de leurs possibilités de travailler à distance, ou en mobilité. Cette même étude rappelle ainsi que plus de quatre personnes sur dix ne seraient pas au courant de la politique de leur entreprise sur le sujet.

*Bring your own device

Sommaire

CWmobile, une application mobile pour les agents immobiliers

Par 20 décembre 2011
real estate

Le leader du marché immobilier américain développe une application que ses agents peuvent utiliser quand ils sont en visite avec le client. L'application leur permet d'offrir à leurs clients une expérience plus professionnelle et plus pertinente.

 

Cushman & Wakefield vient de s'associer à AT&T pour lancer CWmobile, une application B2B permettant aux agents immobiliers d'obtenir une information directe sur l'intérieur des bâtiments situés à proximité de l'endroit qu'ils visitent avec leur client.

De l’information sur l’intérieur des bien immobiliers en temps réel

Basé sur la géolocalisation, CWmobile permet aux agents immobiliers d'identifier sur-le-champ les spécificités d'un lieu déterminé pour lequel le client montre de l'intérêt ou lorsque ce dernier les interroge sur un bâtiment particulier. Grâce à cette application, l'agent immobilier peut également se concentrer sur un étage particulier d'un bâtiment, prendre un rendez-vous à un endroit déterminé ou obtenir une information de contact. En outre, il peut lancer une recherche sur différents critères comme la location/vente, le prix ou la situation, ce qui lui permet de personnaliser les options pour son client. L'objectif de ces différentes fonctionnalités est de fournir aux agents immobiliers un outil plus intuitif et plus agréable à utiliser lorsqu'ils sont avec un client, hors de l'agence.

La mobilité ajoute à la valeur des agents immobiliers sur le terrain

D'après Jim Underhill, CEO Amériques chez Cushman & Wakefield, le géant de l'immobilier a développé cette application « pour créer une expérience immobilière de nouvelle génération tant pour les clients que pour les professionnels du secteur. (..) En mettant à disposition de nos professionnels, à portée immédiate, l'information critique et les ressources dont ils ont besoin, nous nous équipons pour procurer à nos clients une expérience exceptionnelle sur le terrain, à sa mesure. » Effectivement, l'aspect mobile et l'accès, en temps réel, à une information récemment mise à jour représentent un outil qui permet d'augmenter la productivité, la pertinence et le professionnalisme des agents immobiliers. Il est intéressant de constater que Cushman & Wakefield lance cette application quelques jours seulement après le lancement de Google Maps 6.0, qui permet aux utilisateurs d'Androïd de naviguer à l'intérieur de lieux comme les centres commerciaux, certains bâtiments et les aéroports. Comme la plupart des applications pour l'immobilier sont destinées à l'utilisateur final, Cushman & Wakefield réserve ses technologies basées sur la mobilité et la géolocalisation au B2B, une tendance qui va certainement s'étendre à d'autres secteurs traditionnels de l'industrie.  

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas