Les dossiers de l'Atelier

Le mobile s'érige en temple de la communication locale

Si un individu a ses habitudes de consommations, il en va de même pour les commerces qu'il fréquente. Et les entreprises, quelle que soit leur taille, ont tout intérêt à faire du mobile un point de contact adapté.

mobile et fleuriste

Si les magasins sont à l'échelle nationale, voire internationale, le client, lui, est bien ancré dans son quartier. Et il vit sa consommation sur son mobile ou sa tablette. Car l'on pourrait dire que ce qui intéresse le consommateur au quotidien, ce n'est pas tant ce que fait ou propose une chaîne, mais bien ce qu'il pourra trouver dans son commerce ou son supermarché à l'échelle locale. Comment faire dès lors pour inciter les consommateurs à se rendre dans son commerce ou pour fidéliser sa base de clients déjà existante ? Se tourner vers le mobile. C'est en tout cas la démarche suivie par de plus en plus de marques, qui développent leur solution ou font appel à des entreprises spécialisées.

Miser sur le local

Cela, afin de mettre au point des applications basées sur la géolocalisation, la ludification, la possibilité de remporter des cadeaux et promotions, ou encore sur le collaboratif. A l'échelle du commerce local, on peut ainsi citer Clear Currents, qui permet aux clients qui se sont localisés dans des boutiques utilisant son énergie verte, de remporter des petites sommes d'argent. D'autres, comme Critizr, proposent aux marchands de laisser la possibilité à leurs clients de leur soumettre des idées d'amélioration et des critiques, afin de tisser une relation directe. Les entreprises implantées sur tout le territoire ont aussi tout à gagner à s'adresser de manière plus localisée à leur clientèle. Certaines, comme Casino, proposent ainsi aux consommateurs d'influencer l'achalandage de leurs magasins de proximité. Panorama.

La relation client commence par une boîte à idées mobile

Par 11 avril 2012
Mots-clés : Digital Working, Europe
critizr

Critizr propose aux consommateurs de soumettre des suggestions à leurs commerçants, via une application. Les meilleures idées peuvent être soutenues par un système de vote.

Les applications permettant aux clients de communiquer directement avec les entreprises dans le but d'améliorer la relation client se multiplient. L'Atelier s'était d'ailleurs fait l'écho le mois dernier des start-up Tello et NiceReply invitant le client à noter soit à l'aide d'un pouce levé ou baissé, soit grâce à des étoiles, la qualité des services (notamment client) d'une entreprise. C'est ce que fait aussi Critizr, qui était présent la semaine dernière au salon B-ecommerce Avec une différence : le système ne permet pas de noter mais fonctionne comme une boîte à idée dans laquelle les clients peuvent soumettre des suggestions. La startup propose ainsi au client de poster un message sur le profil du commerçant dès le moment où il se rend compte d'un dysfonctionnement ou qu'il a une idée pour améliorer son environnement. L'entreprise peut alors répondre à ses attentes en temps réel et parfois même avant qu'il ne quitte le magasin.

Aspect communautaire

"70% des entreprises présentes sur Critizr répondent aux remarques dans la demi-heure qui suit celles-ci", explique à L'Atelier Nicolas Hammer, créateur de la start-up. Selon lui, aucune des remarques n'aurait été laissée sans réponse. Critizr reprend également les codes des réseaux sociaux pour rendre plus interactive la communication entre le client et le commerce. Ainsi, à la manière de Twitter, chaque commentaire laissé par les clients abonnés est limité à 300 caractères. "Notre but était de rendre le service client facile et rapide à envoyer, mais également à traiter", continue son créateur. Autre élément emprunté aux réseaux sociaux, la possibilité d'encourager les meilleures idées. A la manière du Like de Facebook, les abonnés sont invités à cliquer sur un onglet "encourager".

Récompense, compensation et fidélisation

Cela permet ainsi aux commerces de vérifier les idées plébiscitées par leurs clients et de prendre des mesures concrètes pour qu'elles se réalisent. "L'enjeu pour les entreprises est évidemment de créer une relation client personnalisée, mais également localisée", explique Nicolas Hammer. "Notre but premier était de permettre aux entreprises de développer une réelle communauté de clients soudée à la manière des communautés Facebook et des followers". Et pour cela, d'autres outils sont mis à la disposition des commerces pour fidéliser un peu plus leurs clients, comme par exemple la possibilité d'attribuer des bons d'achat via la plate-forme comme par exemple un geste commercial d'un client mécontent. Ou pour remercier les clients, comme c'est le cas d'un centre Auchan qui a choisi de lancer sur la plate-forme un concours de meilleure idée du mois avec des lots à gagner.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas