Les dossiers de l'Atelier

Les nanotechnologies se conjuguent à tous les temps

La construction de structures à partir de particules microscopiques trouve des applications dans de nombreux domaines. Ce nouveau champ de bataille est suivi de près par les institutions gouvernementales...

La construction de structures à partir de particules microscopiques trouve des applications dans de nombreux domaines. Ce nouveau champ de bataille est suivi de près par les institutions gouvernementales.
 
Pas un jour ne se passe sans que les laboratoires privés et publics ne publient un résultat de recherche lié aux nanotechnologies. Pas une semaine sans que les pouvoirs publics, en France, en Angleterre, en Europe ou aux USA ne se préoccupent de leur financement. Si cela ne suffisait pas, les cabinets d'analystes font aussi leur beurre avec cette spécialité.
 
Combattre les aléas de la miniaturisation
 
Outre l'effet de mode et une curiosité bien légitime pour des objets de taille infinitésimale, la vague des nanotechnologies n'est pas due au hasard. La recherche médicale y cherche des nouveaux modèles et des avancées lucratives, la R&D des spécialistes de l'électronique pense trouver une parade aux aléas de la miniaturisation classique.
 
L'effet papillon?
 
Ne reste plus alors aux fabricants de matériel pour la recherche que d'adapter leurs produits aux nouveaux besoins de l'infime. Pour autant, il ne faudrait pas oublier que le vivant, et en particulier les papillons, offre parfois des solutions prêtes à l'emploi et moins coûteuses que l'assemblage d'atomes, ferreux ou non.

Le sommaire

Les nanotechnologies pour les nuls
NanoMission et ses jeux donne les moyens aux adolescents et à ceux qui le sont restés de comprendre les nanotechnologies et l'éventail de leurs applications...
Les nano ne sont plus invisibles
Des chercheurs décuplent la sensibilité des signaux RMN pour obtenir des images médicales en plusieurs dimensions d'infimes quantités de matière...
L'Europe ouvre les bras à la nanoélectronique
Bruxelles parie sur l'infiniment petit pour booster son industrie. Elle investit 3 milliards d'euros pour stimuler la recherche en nanoélectronique et mettre au point des produits innovants et intelligents...
Les ailes des papillons défont la technique humaine
Les lépidoptères s'avèrent plus précis que les nanotechnologies ou les dispositifs physiques pour déterminer la teneur de vapeurs gazeuses...

Les nanotechnologies pour les nuls

Par 02 juillet 2007
Mots-clés : Future of Retail

NanoMission et ses jeux donne les moyens aux adolescents et à ceux qui le sont restés de comprendre les nanotechnologies et l'éventail de leurs applications...

NanoMission et ses jeux donne les moyens aux adolescents et à ceux qui le sont restés de comprendre les nanotechnologies et l'éventail de leurs applications.
 
NanoImaging, NanoScaling et NanoMedecine. Telles sont les trois modules de jeu qui sont offerts au téléchargement sur le site anglophone NanoMission.org. Mais contrairement aux jeux classiques, le trio a une vocation pédagogique. Un mélange ludico-culturel que l'on trouve dans le grand public avec Nintendo ou dans les entreprises avec les "serious games". Dans le premier module, NanoImaging, le joueur doit identifier une algue génétiquement modifiée qui empoisonne les lacs.
 
Le microscope est l'arme fatale
 
L'arme: un microscope électronique à balayage (MEB). Le but: trouver des antidotes à ces micro-organismes. Vient ensuite NanoScaling, qui permet de maîtriser les échelles, scale en anglais - propres aux nanotechnologie. Le joueur n'a qu'à utiliser sa souris pour passer de différents organismes ou éléments -atome d'hydrogène, bactérie ou éléphant - et comparer leur taille. Arrive enfin NanoMedecine. Les concepteurs ont fait ce choix car, de leur point de vue, la médecine est une des applications clef des nanotechnologies.
 
Dassault Systèmes est encore de la partie
 
Un des avantages de ces techniques est de pouvoir camoufler des composants actifs au sein de transporteurs "naturels" (vésicules, liposomes), qui les amèneront à destination sans éveiller les soupçons du système immunitaire. Le programme a été développé par PlayGen en collaboration avec FEI Company (fabricant de MEB) et de Dassault Systèmes, pour ses outils 3D VirTools. Malheureusement, seuls les possesseurs d'ordinateurs sous Windows (de 98 à XP) ou d'émulateurs pourront s'entraîner.

 (Atelier groupe BNP Paribas – 02/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas