Les dossiers de l'Atelier

La personnalisation, ingrédient indispensable à la croissance du e-commerce

Si les marchands en ligne sont actuellement en pleine période de gloire, le marché devrait se stabiliser ces prochaines années. Obligeant les commerçants à trouver des moyens de fidéliser efficacement leurs clients.

achat internet

Le e-commerce va bien, notamment en France : un internaute sur deux achète désormais en ligne, soit une croissance de 3 millions d'acheteurs supplémentaires. Fait intéressant : l'un des canaux de cette croissance est désormais le mobile : selon IBM, aux Etats-Unis, plus de 13 % des achats sont réalisés par ce biais.

Un ralentissement à prévoir

Pourtant, si l'on en croit d'autres chiffres récents, et là encore hexagonaux, confiés par Xerfi, il devrait y avoir un ralentissement progressif de la croissance, puis, dès 2016, une diminution. Un constat en fait qui n'est pas si étonnant : bientôt, le marché aura atteint son niveau maximal de croissance. Le but sera dès lors pour les e-commerçants de ne pas perdre leurs clients, qui pourront facilement aller à la concurrence. Et donc de miser sur la personnalisation des offres, et sur leur qualité.

Personnaliser et cibler

Les moyens ? Ils commencent déjà à émerger : la curation de produits par des célébrités, à l'image de BeachMint. La vente via les réseaux sociaux, basée sur la communauté, comme YardSellr. Ou encore, la communication entre commerçants et consommateurs via une plate-forme permettant aux premiers de proposer des coupons personnalisés aux seconds.

 

Les Français consomment de plus en plus sur Internet

Par 11 mai 2012
Mots-clés : Smart city, Europe
Achat en ligne

En 2012, le nombre d'internautes français qui recourent au web pour leur consommation va croissant. Une croissance portée par la confiance et les appareils mobiles, mais également par un public féminin.

En France, un internaute sur deux achète en ligne, bien plus que l'année dernière. En effet, 47% d'entre eux ont acheté sur le Web au cours du dernier mois contre 43% sur la même période en 2011. Et pour cause, on dénombre, au premier trimestre 2012, 31 millions d'internautes qui ont utilisé Internet pour leur consommation, soit une croissance de 11% par rapport au premier trimestre de 2011. Ce qui représente, selon l'Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie qui publie une étude sur le sujet, 3 millions de e-acheteurs supplémentaires. Une augmentation non négligeable selon Marc Lolivier, Délégué Général de la Fevad, cité dans le rapport, et pour qui "le e-commerce en France continue de progresser plus vite que le nombre d’internautes : car non seulement les Français sont de plus en plus nombreux à acheter sur Internet, mais ils ont tendance également à y consommer de plus en plus".

Une consommation mobile

Une augmentation sensible, donc, dont la raison pourrait être la confiance dans ce type de consommation. En effet, 67,7% des internautes se disent confiants dans l'achat en ligne, soit 6% de plus que l'année précédente. Une confiance qui s'applique également aux appareils mobile puisque l'on remarque que la e-consommation se fait de plus en plus via ces outils. C'est le cas du m-commerce qui a intéressé 4,3 millions de e-consommateurs. Mais pas seulement puisque la tablette semble être, elle-aussi, un outil d'achat en ligne. Car selon l'étude du Panel Tablettes qui interroge 1000 utilisateurs d'iPad, 82% d'entre eux ont utilisé leur appareil mobile pour visiter des sites ou des applications de commerçants généralistes lorsque 76% le faisaient pour des guides d'achat ou des comparateurs d'achat en ligne. 

Un public de plus en plus féminin

Par ailleurs, les consommateurs ont d'abord un profil d'early-adopters, avec 62% de e-consommateurs âgés de plus de 35 ans et 47% de CSP+. Malgré un public en majorité masculin, la part des femmes utilisant une tablette à des fins commerciales est supérieure à leur part dans l'utilisation générale de cet outil, soit 36% contre 33%. Une donnée qui ne se limite pas seulement aux tablettes puisque, d'une manière générale, les e-consommatrices ont vu leur nombre croitre de 17% en un an. On dénombre par ailleurs 22% supplémentaires de consommateurs en ligne âgés de plus de 65 ans ainsi que 12% de cyberacheteurs en région. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas