Les dossiers de l'Atelier

Réseaux sociaux : entre peur et ROI

Malgré leur début de maturité, les réseaux sociaux continuent à faire peur. Progressant à une vitesse galopante, beaucoup d'internautes, et encore plus d'entreprises, sont démunis face à ce raz de marée. Pourtant, quelques exemples démontrent que les réseaux sociaux peuvent être bénéfiques, et source de ROI.

Homme entouré d'îcones sociales

L’excellente conférence menée par Danah Boyd, à Austin (Texas) en mars dernier, l’avait prouvé : les médias sociaux peuvent favoriser nos angoisses. Elle expliquait alors que « la technologie ne peut pas être neutre. Les outils que nous construisons n’ont pas que des effets positifs. Ces utilisations ne seraient pas toujours celles dont nous avions l’intention».

Une peur justifiée....

Difficile d’avoir confiance, en effet lorsque les études prolifèrent pour détailler ces détournements de technologies pour servir mensonges, ou autres manipulations opérées par les internautes ou les marques, auprès des utilisateurs. Profils falsifiés ou carrément faux, données récupérées à des fins malsaines...Rien de très rassurant. Pour les entreprises, mettre un pied dans ces réseaux est un véritable défi : la plupart du temps, elles doivent réaliser en interne plusieurs changements en profondeur, que ce soit au niveau de leurs organisations structurelles, de leurs processus de sécurité ou autre, ou même de leur culture. Des études le prouvent : de nombreux directeurs des systèmes d’information craignent les médias sociaux et ont donc décidé de restreindre l’accès à certains d’entre eux. Cependant, certains trouvent une parade à ces angoisses, à l’instar de l’Allemagne qui a préféré développer des réseaux locaux, ou à l’instar de nouveaux réseaux différents (comme Youzzers), qui veulent garantir une certaine sécurité, ou du moins, instaurer plus de confiance.

...qui ne doit pas faire passer à côté du ROI

Mais refuser d’adopter ces médias sociaux peut faire manquer une belle opportunité. Certains analystes l’avancent : le retour sur investissement des médiaux sociaux est la certitude que votre entreprise sera encore là dans cinq ans. La question est ténue : investir dans les médias sociaux permet-il réellement un retour sur investissement ? Quelques études ou exemples commencent timidement à répondre à cette question cruciale du ROI....Par exemple, l’étude de Bizrate Insights prouve que Pinterest fait vendre....D’autres réseaux sociaux locaux, comme Nextdoor, prouvent quant à eux que les recommandations, les petites annonces, les groupes peuvent donner une visibilité potentiellement élevée aux commerces avoisinants. En fait, en matière de réseaux sociaux, quelques beaux exemples de ROI émergent. Un eBook gratuit écrit par la société Barn Raisers révèle 166 cas réussis dans le marketing des médias sociaux.

Retour vers...l'investissement

Par 10 août 2012
Mots-clés : réseau social, ROI
Cochon

Malgré la difficulté d'être calculé sur les médias sociaux, le retour sur investissement (ROI) existe bel et bien.

ROI. Trois syllabes pour trois mots : «Return on investment» pour que votre stratégie soit reine! Le retour sur investissement est l’agrégat suprême pour contrôler la rentabilité d’un projet. Mais dans certain cas, la difficulté de le mesurer est indiscutablement difficile. De nombreuses joutes verbales sont apparues à l’apogée des médias sociaux et de leur mise en œuvre dans la stratégie de communication «corporate». De nombreux orateurs mercantiles déclarent leur flamme et leur amour le jour, alors que d’autres veulent le bruler la nuit. Oui souvent le débat tourne autour de la question «La stratégie de communication sur les réseaux sociaux est-elle rentable ?». 

Aujourd’hui la réponse reste encore floue. Cependant, il y a quand même quelques beaux exemples à ce sujet. D’ailleurs un eBook blanc gratuit écrit par la société Barn Raisers révèle 166 cas de ROI réussi dans le marketing des médias sociaux. Grâce à lui nous pouvons voir par exemple qu’IBM a gagné 100 milliards de dollars en chiffre d’affaires grâce aux idées d’un réseau interne de blogs. Ou encore pour la petite entreprise Foiled Cupcake pour laquelle les réseaux sociaux représentent 91% du volume de son CA. Attention, il n’existe pars encore de Business Model précis pour les médias sociaux, et il faut surtout l’adapter à son secteur. D’après Dr. Natalie Petouhoff,«le processus de réflexion sur les facteurs clés du média social pour le produit est déjà du ROI  et en quoi l’intégration decette stratégie permettra d’avoir un ROI le plus rapidement possible».   

Le ROI existe, il a été prouvé à maintes reprises. Les 166 cas ne sont qu’une bribe des succès des entreprises sur le digital. Donc si vous souhaitez être couronné de succès, la montée des marches au trône de la prospérité commence par l’investissement... Avant d’en avoir le retour.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas