Les dossiers de l'Atelier

Le social commerce, encore en phase d'expérimentation

Le succès des réseaux sociaux ne signifie pas un développement massif des usages commerciaux de ce genre de plateforme. Les utilisateurs restent méfiants, les commerçants tâtonnent encore, mais des initiatives ouvrent quelques perspectives.

social shopping

Lentement mais sûrement ? C'est apparemment comme cela que le secteur marchand en ligne appréhende le monde pourtant bouillonnant des réseaux sociaux. Malgré le succès de ces plateformes, les e-commerçants semblent ne pas encore avoir trouvé comment investir ces lieux conviviaux, interactifs et réactifs. Ou, en tout cas, y vont à pas comptés, histoire d'éviter un phénomène que les internautes abhorrent: l'intrusion. Les initiatives sont toutefois bien là, s’apparentant pour l'heure à des projets expérimentaux, pionniers.

Concept original et niche

Mais de quoi parle-t-on exactement ? Comme dans la publicité ou dans le développement de marques employeurs, d'impliquer l'internaute, client potentiel mais aussi relai auprès d'autres clients, dans la diffusion d'un produit. Une stratégie qui implique de savoir mêler savoir faire marketing mais aussi personnalisation et interactivité (comme le projet Shopzooky). Le stade ultime étant de savoir imaginer des modalités de rétribution de l'internaute collaboratif (comme le fait le fournisseur d’électricité Clean Currents). Pas évident, dans un monde ou cet internaute est déjà sur-sollicité. L'enjeu étant alors de trouver le concept original (l'achat à l’aveugle de Little Black Bag), de se situer sur une niche spécialisée (Fab.com), qui apportera la valeur ajouté à ce qui, autrement, n'apparaîtrait que comme ce qu'il est: du commerce.

Shopzooky réconcilie shopping social et commerçants

Par 18 avril 2012
Shopzooky page d accueil

Pour éviter que les consommateurs ne se détournent des petits commerces, une application leur permet d'échanger sur les bons plans et réductions possibles.

 

C'est une tendance lourde : des consommateurs qui utilisent leurs appareils mobiles en magasin pour comparer avec les articles d'autres enseignes, pour finir par plutôt acheter en ligne ! Une récente étude de ClicIQ mettait en lumière ce phénomène, apparaissant quasiment comme une menace pour les commerçants. C'est pour les aider à la contrer que les créateurs de Shopzooky proposent une plate-forme de shopping social pour interagir directement avec les consommateurs. Elle a été lancée d'abord pour New York, Atlanta et San Francisco.

Atteindre le consommateur en amont

En dehors des fonctionnalités basiques des applications de shopping social, Shopzooky offre la possibilité aux petits commerces d'intervenir sur la plateforme avant que les consommateurs n'aient fait leur choix. Pour cela, ils peuvent publier par exemple de meilleures promotions que celles trouvées par les utilisateurs chez leurs concurrents ou s'adresser directement à un utilisateur qui recherche un article en particulier pour lui proposer des réductions. En effet, l'utilisateur a la possibilité de créer une liste de souhaits visibles par tous, sur laquelle les autres clients et les commerçants sont invités à proposer des articles au meilleur prix.

Vente directe et même d'occasion

Autre fonctionnalité de Shopzooky, le fait que celle-ci puisse se substituer à une plateforme de vente en ligne. En effet, les e-commerces ainsi que les commerçants prêts à livrer ont la possibilité de vendre les articles et/ou bons plans dénichés par les utilisateurs sur leur site ou dans leur magasin directement sur la plate-forme. Et, bien sûr, d'y appliquer les réductions proposées. La plateforme peut, par ailleurs, être utilisable par les consommateurs eux-mêmes pour vendre leurs articles d'occasion.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas