Les dossiers de l'Atelier

Le virtuel a aussi sa bulle - quatrième partie

L'Atelier continue son tour d'horizon ludique et business des univers numériques. Cette semaine, place aux initiatives singulières qui ont lieu dans les mondes virtuels...

L'Atelier continue son tour d'horizon ludique et business des univers numériques. Cette semaine, place aux initiatives singulières qui ont lieu dans les mondes virtuels.
 
Un événement américain consacré à la communauté Second Life cette semaine, un autre - Serious Virtual Worlds ’07 - programmé la semaine prochaine au Royaume-Uni, une conférence entièrement dédiée aux univers virtuels en octobre... Les univers virtuels sur Internet sont au centre de toutes les attentions. Pourtant, ils ne datent pas de ce siècle. La première version de "Le Deuxième Monde", l'univers virtuel de Canal + a été lancé au milieu des années 90. Quant à Linden Lab, créateur de Second Life, il s'est lancé en 1999.
 
Les martiens et les associations s'installent
Pourtant on n'a jamais autant - trop diront certains - entendu parlé de 3D sur Internet et de mondes virtuels. Tout le monde a le sien. Les associations, environnementales et humanitaires, ne sont pas en reste. Elles sont en effet de plus en plus à profiter des possibilités qu'offrent ces univers pour sensibiliser un nombre croissant de gens. Et plus étonnant, les martiens eux-mêmes revendiquent désormais leur place sur les mondes virtuels...

La défense de la nature se virtualise

Par 17 septembre 2007

Le domaine de l'action caritative s'exporte aussi dans les univers virtuels, à l'image d'un espace dédié à la préservation d'une forêt créé par deux organisations japonaises. Il s'agit peut-être d'un premier pas vers un véritable activisme virtuel...

Le domaine de l'action caritative s'exporte aussi dans les univers virtuels, à l'image d'un espace dédié à la préservation d'une forêt créé par deux organisations japonaises. Il s'agit peut-être d'un premier pas vers un véritable activisme virtuel.  
 
Après le recrutement, la vente immobilière et le travail en ligne, l'action caritative a aussi trouvé sa place dans les mondes virtuels. C'est à l'initiative de la société japonaise Interlink qu'une maison pas comme les autres abritant la communauté Fuchi no Mori Green Trust a ouvert ses portes sur Second Life. Fuchi no Mori n'est autre qu'une forêt verdoyante située au cœur du Japon, et dont Interlink a décidé de défendre la préservation en ouvrant une nouvelle fenêtre sur le monde virtuel de Linden Lab. Appuyée par le Conseil pour la conservation de Fuchi no mori, l'entreprise s'est donc lancée dans un ambitieux projet pour promouvoir cette cause, au grand bonheur des fans de "jap animation".
 
Une boutique 3D pour l'écologie
 
Au Japon, personne n'est sans savoir que le président de ce conseil n'est autre que Hayao Miyazaki, l'un des créateurs de dessins animés les plus réputés au monde. L'auteur de Mon voisin Totoro est justement l'ambassadeur de choix du projet Fuchi no Mori Green Trust. Prenant la forme d'une boutique, l'espace ainsi créé sur Second Life a permis de lever des fonds pour la protection de cette forêt via la vente de t-shirts virtuels dessinés et dédicacés par Hayao Miyasaki. Une vidéo présentant les actions de préservation mises en œuvre y a également été diffusée sous la direction du créateur japonais. De quoi attirer les amateurs de dessin d'animation sensibles à la cause écologique !
 
Un espace virtuel ouvert aux associations
 
Plus que de défendre la préservation de cette forêt nippone, cet espace virtuel est ouvert gratuitement à toute organisation non gouvernementale ou association caritative souhaitant étendre sa présence au fameux univers virtuel. Une démarche qui fait de la Fuchi no Mori Green Trust l'un des premiers lieux numériques consacrés à la donation caritative. Tout le monde y trouve son compte, puisque les "aficionados" du monde de Linden Lab peuvent s'y acheter des goodies virtuels ou encore des avatars inédits moyennant un don. Un appel à toutes les associations souhaitant ouvrir leur boutique pour promouvoir leur action a été lancé par les deux entités initiatrices du projet. Pour visiter cet espace caritatif virtuel, rendez-vous sur l'île Hachikokuyama.    
 
Julien François pour L’Atelier
Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas